Dernier hommage pour l’église de Saint-Edmond-de-Grantham – sous ce clocher un siècle de vie commune

Eglise Saint-Edmond-de-Grantham 2019

Saint-Bonaventure, le 24 février 2019 – L’église de Saint-Edmnond-de-Grantham devrait disparaître très bientôt du paysage de cette municipalité. Situé sur un terrain au cœur de la municipalité de 700 habitants et adjacent au centre des loisirs, l’édifice centenaire devenu centre communautaire cèdera la place à un abri préau devant servir à la collectivité.

Eglise Saint-Edmond-de-Grantham 2019
La paroisse de Saint-Edmond-de-Grantham fut érigée canoniquement et civiquement en 1917. L’église fut construite en 1918 et sa désacralisation fut autorisée en 2017. Le territoire de la paroisse de Saint-Edmond-de-Grantham a été constitué par une partie de Saint-Germain-de-Grantham ainsi que d’une partie de Saint-Guillaume et de Saint-Bonaventure d’Upton.

Les travaux de démolition devraient commencer sous peu. La machinerie lourde attend patiemment devant l’ouvrage déjà marqué par un périmètre de sécurité. Dernière chance de capter pour les générations actuelle et futures le point de convergence des énergies de la  génération de bâtisseurs qui les a précédé.

Une église n’est pas un simple bâtiment. Une église est un ouvrage communautaire. Il faut savoir que ce n’est pas un évêché qui décrète la construction d’une église. Ce ne sont pas non plus les citoyens d’une municipalité qui en font la demande. Ce sont les paroissiens, c’est-à-dire les membres d’une communauté paroissiale, qui en font la demande à l’évêché et qui doivent s’engager à en assurer la construction et l’entretien.

Ainsi au Québec, chaque église a marqué l’émergence d’une vie communautaire distincte. Il est alors compréhensible que la disparition d’une église soit un évènement marquant et parfois traumatisant pour une communauté qui cède petit à petit la place à une collectivité locale.

GPH pour L’Écho de mon village – Saint-Bonaventure