Soirée sur les enjeux climatiques et environnementaux – changement de climat dans nos campagnes électorale ?

soirée enjeux climatiques environnementaux

Saint-Bonaventure, le 27 septembre 2018 – C’est le lundi 24 septembre à la salle de l’âge d’or de Saint-Guillaume qu’a eu lieu une soirée citoyenne sur les enjeux climatiques et environnementaux. Les candidats des partis représentés à l’Assemblée nationale du Québec avaient été invités un candidat et deux candidates y ont participé. Suite à la présentation d’un résumé des programmes de chacun des quatre partis portant sur les enjeux climatiques et environnementaux, les citoyens et citoyennes présents ont pu poser leurs questions aux membres du panel.

soirée enjeux climatiques environnementaux
De G. à D.: Mme Marie-France Benoît, modératrice, M François Poisson candidat de Québec Solidaire, Mme Marie-Claude Durand, candidate du Parti libéral du Québec, Mme Lucie Allard, candidate du Parti Québécois.

L’invitation avait été faite par un groupe de citoyens et citoyennes afin d’aborder la problématique des changements climatiques et des risques environnementaux de fa¸on non partisane. La soirée a débuté par l’exposé d’un résumé des programmes de chacun des quatre partis portant sur les enjeux climatiques et environnementaux. L’exposé a été fait par M Richard Langelier, juriste et sociologue.

Après une courte pause , les candidats ont pris place sur la tribune pour répondre aux questions des citoyens et citoyennes. Ces questions ont portées sur plusieurs sujets, dont des sujets pratiques comme la gestions des bacs de recyclage, le recyclage des batteries, la culture du chanvre et des sujets plus complexes comme l’intégration des préoccupations environnementales à tous les niveaux de l’État, la protection des milieux humides, la règlementation sur l’eau, les projets collectifs tel un monorail. Si après un plus d’une heure d’échange, les citoyens et citoyennes présents ont pu se faire une opinion sur les candidats et le parti qu’ils ou elles représentent, les candidats ont aussi pu connaître les préoccupations des citoyens et citoyennes.

Il faut noter que cette soirée est un signe que la problématique des changements climatiques et des risques environnementaux qui émerge dans le débat politique au Québec lors de cette campagne 2018 devrait s’y inscrire pour longtemps.

GPH pour L’Écho de mon village – Saint-Bonaventure