Rencontre de «bon voisinage» entre bonaventurains

Saint-Bonaventure, le 7 février 2017 – Dans le cadre de rencontres de «bon voisinage», Scotts Canada ltd (Fafard et Frères) avait invité les bonaventurains à une rencontre pour faire le suivi sur les points discutés lors de la rencontre précédente. Cette rencontre a eu lieu le 6 février à 19 h 30 tout juste avant la séance régulière du conseil municipal.

C’est la troisième rencontre entre des représentants de Scotts Canada ltd et les bonaventurains depuis l’acquisition de l’entreprise Fafard et Frères en octobre 2014. M Pierre- Paul Massé (à gauche) , directeur de production et M Marc Dagenais (à droite), directeur des ressources humaines ont exposé les actions actuellement en cours puis ont échangé avec l’assistance.  Trois sujets importants ont été abordés soient la sécurité sur la route 224, l’utilisation de tirs simulés pour éloigner les corneilles et la gestion des odeurs

 

L’entreprise avec l’appui de la municipalité a obtenu la mise en place d’une signalisation routière du Ministère des Transports pour limiter la circulation à 70 km/h sur la section de la route 224 qui passe devant le site de l’entreprise et menant au village. La limitation de vitesse est actuellement de 90 km/h sur cette section.  Le changement de signalisation devrait être réalisé dans quelques mois. L’entreprise devrait aussi effectuer des démarches auprès du Ministère des Transports pour limiter le dépassement.

L’entreprise a repris l’utilisation de la simulation de tirs pour éloigner les corneilles du site. Il a été indiqué que cette mesure était nécessaire dans les conditions hivernales actuelles. Plusieurs méthodes sont utilisées tout au long de l’année selon le comportement des corneilles. La simulation de tir est utilisée en dernier recours.

L’entreprise a établi un créneau horaire pour limiter l’émanation des odeurs provenant du traitement des andains de compostage. Il a été indiqué qu’il n’y aurait plus de retournement des andains entre 17h et 20h.

M Pierre-Paul masse a aussi informé l’assistance que l’entreprise ne vendrait plus de terreau en vrac sur le site. Il s’agit d’une mesure de sécurité. Pour Saint-Bonaventure, l’entreprise envisage d’ouvrir trois samedis au printemps. La période exacte n’est pas encore déterminée.

M Marc Dagenais a confirmé que les citoyens peuvent toujours communiquer avec la municipalité pour rapporter des situations qu’ils jugent anormales. Les informations sur l’évènement, la date et l’heure seront transmises à l’entreprise qui pourra entreprendre l’analyse pour en déterminer la cause.

GPH pour L’Écho de mon village – Saint-Bonaventure