Projet de loi 106 «… ne nous laissons pas bâillonner …»

Saint-Bonaventure le 1er décembre 2016 – Le comité local du Regroupement vigilance hydrocarbures Québec (RVHQ) a tenu une soirée de sensibilisation et de mobilisation au chalet communautaire Fafard de Saint-Bonaventure dans la soirée du mercredi 30 novembre. La soirée  a été animée par Joseph Guilmette qui a successivement passé la parole à  JC Lauzon, artiste et militant bien connu, Carole Dupuis, coordonnatrice générale et porte parole du Regroupement vigilance hydrocarbures Québec, et Richard Langelier, juriste et sociologue.  La soirée a permis aux participants de s’informer sur l’état actuel du mouvement et de raviver la mobilisation face aux problèmes très concrets que le projet de loi 106 pose pour les communautés.

Animateur JCL

JC Lauzon a partagé ses expériences personnelles qui l’ont amené naturellement à un engagement pour la défense de l’environnement. Lorsque, après un déversement dans le fleuve, tu ouvres le robinet et tu finis en ligne pour une bouteille d’eau, alors tu réalises que c’est aujourd’hui que ça se passe. Par quelques chansons très humoristiques, il a su mettre en perspective toute la gravité du sujet  et l’urgence de se mobiliser.

C’est avec une salle attentive et réceptive que Carole Dupuis a poursuivi en exposant comment divers groupes, vivant des expériences différentes, s’étaient réunis en un seul mouvement. Les problèmes posés par le transport ou par train, ou par pipeline, ou par bateau et l’utilisation de la fracturation renvoient tous à une même cause soit la volonté d’exploitation des hydrocarbures sans tenir compte des problèmes engendrés pour les communautés et leurs environnements. Pour faire entendre l’opposition populaire, les actions se manifestent sur plusieurs fronts,  citoyen,   municipal, médiatique et politique. Il est possible de s’informer en accédant au site du RVHQ.

Après une courte pause, Richard Langelier a exposé les éléments du projet de loi 106 sur les hydrocarbures. Dans son exposé, Richard Langelier démontre que le projet de loi contient des incohérences dans les principes, de la confusion dans les définitions et des dispositions plus qu’inquiétantes touchant le droit privé et les compétences régionales ou locales des municipalités. La présentation peut être consultée sous forme de document ou de vidéo  sur le site du RVHQ sous l’onglet documentation.

À la suite des exposés, les interventions ont porté sur deux principaux sujets. Pourquoi le gouvernement agit-il dans la précipitation et comment l’amener à reconnaître l’opposition sociale et politique à ce projet? En considérant l’intérêt public, plusieurs ne pouvaient pas s’expliquer comment le gouvernement pouvait s’engager dans une telle démarche. En craignant un passage en force du projet de loi par l’utilisation du «bâillon»(1) parlementaire, procédure  qui limite les débats pour accélérer l’adoption d’un projet de loi, le regroupement en appelle à la parole citoyenne. Il faut en parler dans les familles et avec les amis. Localement, les citoyens peuvent s’informer sur le regroupement auprès de M Joseph Guilmette.

GPH pour L’Écho de mon village – Saint-Bonaventure

(1) « Bâillon », Encyclopédie du parlementarisme québécois, Assemblée nationale du Québec, 16 mai 2016.